L'intégration du chat

Vous venez d’adopter un chat…

C’est une excellente décision, de longues années de bonheur s’offrent à vous … entre 15 et 20 ans….

Médecins et psychologues connaissent depuis longtemps l’effet bienfaisant et apaisant d’une relation homme-chat.


L’arrivée à la maison

Il faut faire preuve de beaucoup d’intuition et de patience au moment où votre nouveau compagnon emménage chez vous. Les premiers jours auront un effet décisif sur la confiance que votre chat développera à votre égard.

Posez le panier de voyage dans une pièce calme, ouvrez-le et laissez l’animal explorer son nouvel environnement.
Présentez lui son bac à litière (toujours éloigné de ses aliments) ainsi que son bol de nourriture et son eau. 

Il a peut-être été capturé brutalement, maltraité, traumatisé par un abandon difficile… soyez patient, permettez à votre nouveau compagnon de décider à quel moment il établira le contact avec son nouveau maître et se laissera caresser. Il ne faut jamais le retenir contre sa volonté ou le tirer brutalement de sous les meubles.

Si d’autres animaux sont déjà présents dans la famille, éloignez les « habitués ». Puis faites les entrer dans la pièce où il se tient en surveillant attentivement. En général l’antipathie est immédiate, elle peut durer des heures, voire des semaines puis s’atténue peu à peu. Le chat est un animal territorial et tout intrus est accueilli comme il se doit…. Mais on arrive finalement à une sorte d’accord amiable qui se termine souvent par une franche amitié.

Avant que le chat ne sorte dans le jardin, il doit d’abord être totalement familiarisé avec l’appartement et le considérer comme son territoire principal. Il faut pour cela environ 15 jours. La porte doit, dans un premier temps, toujours rester ouverte, afin que le chat, s’il est effrayé puisse retourner à tout moment sur le territoire qu’il connaît.

L’éducation

Il n’en a pas besoin, il sait déjà tout……
- Il est propre (si sa litière est régulièrement nettoyée), 
- Il sait faire sa toilette lui-même (mais un brossage hebdomadaire est apprécié), 
- Il sait jouer seul ou vous faire participer, 
- Il sait chasser et s’inventer des ennemis, 
- Il sait trouver les endroits les plus douillets de la maison pour ses siestes, 
- Il connaît les « exercices physiques » qui le maintiennent en forme (étirements, dos rond, acrobaties et … siestes) , 
- Il sait attendre patiemment que vous preniez conscience de sa douce présence.
Mais les moments consacrés chaque jour à lui parler et à le caresser sont pour lui de la plus haute importance. Votre compagnon attend avec impatience votre retour.

Ce que les chats aiment

Un territoire pour se sentir bien
Avoir une place au soleil,
Avoir plusieurs discussions quotidiennes avec son maître ou un autre chat,
Manger en même temps que la famille ou manger de temps en temps des mets de choix,
Etre brossé ou caressé doucement, mais seulement s’il en a envie,
Les voix calmes, amicales et douces,
De temps en temps, attraper une souris, agacer des oiseaux, jouer avec du papier, une petite balle …,
Dormir de longues heures,
Faire de la gymnastique sur un grand meuble, des acrobaties, des exercices d’escalade sur les étagères, affûter ses griffes sur les canapés et les tapis,
Grimper et se tenir en équilibre, observer de haut,
Les cachettes et les recoins,
Les fenêtres car ils peuvent observer ce qui se passe dehors,
Disposer de plusieurs endroits de repos,
Grignoter de la verdure, de l’herbe à chat que l’on peut cultiver pour lui en petits pots.

Ce que les chats n’aiment pas

Avoir une existence solitaire, être rejeté ou être isolé,
La pluie, le froid sans la possibilité de se réchauffer,
Les aliments trop chauds ou trop froids, ou placés dans des récipients sales,
Une peau squameuse, une fourrure grasse et rugueuse, les tiques, les puces, la gale,
Qu’on le peigne alors qu’il a envie de faire autre chose,
Les cris, les aboiements, les pétards, les feux d’artifice et l’orage,
Les personnes qui l’ignorent ou ont peur de lui,
Etre un meuble décoratif,
Etre dérangé là où il dort,
Les portes fermées dans un appartement,
Etre exclu du quartier de ses maîtres,
Les fenêtres oscillo-battantes dangereuses pour lui.

Ce dont un chat a besoin

Le bac à litière
Les bacs en plastique peuvent être ouverts ou fermés mais certains chats n’aiment pas les portes.

La litière
Une bonne litière est naturelle (sans amiante) elle retient les odeurs et est absorbante.
La litière doit être débarrassée des excréments et de l’urine chaque jour (le chat ne se salira pas les pattes).

Les bols à nourriture et à eau
En céramique ou en porcelaine, ils sont plus résistants et adaptés au lave-vaisselle.

Le panier de voyage
Le panier en plastique (bien aéré) peut être facilement lavé et désinfecté. Ne pas oublier de placer une serviette dans le panier lors des transports.

La planche à griffer
Les chats doivent aiguiser leurs griffes. Ceux qui vivent en liberté font leurs griffes sur les troncs des arbres. Les chats d’appartement ont besoin d’un objet à gratter, faute de quoi ils grifferont fauteuils et tapis….

L’arbre à chats
Très apprécié en appartement pour grimper, faire ses griffes et observer à travers la fenêtre tout en étant à l’abri.

Le panier de repos
Il peut être en tissu, bois, plastique mais le lieu que votre chat préfère par-dessus tout est votre lit. 

Jouets
Les chats préfèrent jouer avec un compagnon vivant, cela peut être une souris, un autre chat ou « son » maître. Il est facile de fabriquer des jouets (boulettes de papier, bouchon, ficelle...)

L’alimentation du chat

Le chat aime grignoter, s’il en a la possibilité, il peut prendre jusqu’à 15 à 20 petits repas en 24 heures. Une alimentation sèche de bonne qualité adaptée à l’âge de l’animal sera appréciée.
Pensez à faire la transition sur une semaine en cas de changement d’aliment, faute de quoi des désordres intestinaux peuvent apparaîtrent.

Portrait d’un chat en bonne santé

Yeux :Ils sont clairs et brillants. Des yeux rougis, collés 
ou pleins de mucosités doivent être soignés. 
Les petites sécrétions peuvent être retirées à l’aide d’un mouchoir en papier humide ou un coton.

Nez : Il est froid et humide. Les narines ne contiennent pas de mucosité, l’animal n’éternue pas et n’a pas d’écoulement nasal.

Oreilles : Elles réagissent à tous les bruits, elles sont propres, un animal qui secoue la tête et gratte ses oreilles a certainement une inflammation de l’oreille qu’il faut montrer au vétérinaire.

Dents et gencives : Vérifiez l’absence de dépôt brun sur les dents (tartre), les gencives doivent être de couleur rose pâle, les rougeurs sont un signe d’inflammation à montrer au vétérinaire.

Fourrure : Elle est propre, souple et brillante, la présence de plaques dénudées ou de démangeaisons constantes signale une maladie. Brossez le chat régulièrement pour l’aider à se débarrasser des poils morts.

Ventre : Il ne doit pas paraître anormalement gros et gonflé ce qui pourrait indiquer la présence de vers. Ne pas oublier le vermifuge (2 fois par an).

Soins du pelage

Pour les chats à poils courts : un brossage hebdomadaire avec un peigne fin en métal ou une brosse en soies naturelles est apprécié.

Pour les chats à poils longs : un peigne en métal, une brosse en soies naturelles, une étrille ou un démêloir ; ils doivent être peignés régulièrement car les poils avalés au cours de la toilette s’agglutinent dans l’estomac pour former des boules. Ces boules peuvent entraîner une constipation, voire une occlusion intestinale.

Les parasites internes

Le chat doit être vermifugé 2 fois par an minimum (jusqu’à 4 fois si votre chat est chasseur ou si présence de jeunes enfants dans la famille) les produits conseillés par votre vétérinaire sont les mieux adaptés et les plus efficaces.
Pour les chatons : une fois par mois jusqu’à 6 mois et ensuite 2 fois par an.

Les parasites externes

Adopter de préférence la pipette conseillée par votre vétérinaire (les colliers sont souvent inefficaces et peuvent occasionner des allergies) et penser à déparasiter également tapis et paniers des chiens et chats. (A faire régulièrement tout au long de l’année).

La vaccination

Les maladies sont souvent transmises lors des bagarres. Il faut savoir que votre chat ne sera immunisé qu’environ 15 jours après son deuxième vaccin (qui doit avoir lieu exactement un mois après la première injection).
Lors de la consultation vaccinale annuelle, votre vétérinaire vous confirmera la bonne santé de votre petit compagnon.

La stérilisation et la castration

La stérilisation des femelles évite la prolifération des chats dans la nature et la castration des mâles limite les bagarres, les fugues, la transmission des maladies et les marquages de territoire. Les chats stérilisés ou castrés sont plus casaniers et plus câlins.

Si vous déménagez

Emportez le chat dans son panier dans votre voiture.
A l’arrivée dans la nouvelle maison fermez toutes les portes avant de lâcher le chat.
Donnez lui à manger dès que possible pour l’attacher à sa nouvelle demeure.
Avant de le laisser sortir, assurez vous que son tatouage est bien lisible.
N’oubliez pas de prévenir le fichier national félin de votre nouvelle adresse ainsi votre chat tatoué retrouvera toujours sa famille en cas de d’égarement.

Pendant vos vacances


Le chat n’aime pas trop les déplacements…. son territoire est très important pour lui. 
Si vous en avez la possibilité, faites le garder chez vous par la famille, des voisins, des amis, des associations, des connaissances, des amis des chats... il existe également des pensions abordables.
Les chats peuvent rester seuls plusieurs jours à condition que quelqu’un passe tous les jours ou tous les 2 jours pour changer lalitière, donner de l’eau fraîche et de la nourriture, les câliner et leur parler.


N’oubliez pas … il y a deux moyens d’oublier les tracas de la vie :
La musique et les chats …
(A.Schweitzer)